Citer
Imprimer
Partager

Supply chain 4.0 enjeux organisationnels, sociaux et sociétaux

  • Résumé
    La revue scientifique Management & Datascience lance un appel à contributions concernant la supply chain 4.0 et ses enjeux organisationnels, sociaux et sociétaux tels que des pratiques plus durables, une recomposition des collaborations ou une évolution des compétences. Chercheurs, professionnels, experts aidez-nous à mieux comprendre les implications managériales et sociétales de ces transformations.
    Citation : Garcia, F. (Jan 2021). Supply chain 4.0 enjeux organisationnels, sociaux et sociétaux. Management et Datascience, 5(1). https://management-datascience.org/articles/14686/.
    L'auteur : 
    • Fabienne Garcia
       (fabienne.garcia@iut-tarbes.fr) - IUT de Tarbes
    Copyright : © 2021 l'auteur. Publication sous licence Creative Commons CC BY-ND.
    Liens d'intérêts : 
    Financement : 
    Texte complet

    La revue scientifique Management & Datascience lance un appel à contributions concernant la supply chain 4.0 et ses enjeux organisationnels, sociaux et sociétaux.

    La supply chain 4.0, issue des transformations provoquées par l’industrie 4.0, entraine une recomposition de la chaine de valeur, renforce le rôle des technologies et fait évoluer le management de cette supply chain (Garay-Rondero et al., 2019 ; Ruel et al., 2020).

    Les principaux aspects de cette transformation digitale (Hofman et al., 2019 ; Guenfoudi et al., 2020) rendent la supply chain plus :

    • Centrée sur le client et les services personnalisés : les big data issus des CRM permettent une approche personnalisée des clients et la différenciation du produit se fait en bout de chaine avec des modes de fabrication plus adaptables comme l’impression 3D.
    • Collaborative : la création de plateformes permet la coordination des différents partenaires et le partage d’informations d’un bout à l’autre de la chaine.
    • Automatisée : l’utilisation de la robotique aussi bien dans le processus de fabrication que dans la gestion des entrepôts modifie en profondeur le travail des opérateurs, l’intelligence artificielle facilitant la planification de ces processus.
    • Distribuée : la blockchain et la technologie des objets connectés permettent de développer des réseaux multidimensionnels, éliminant des intermédiaires et permettant les interactions directes comme l’internet physique le préconise.

    Il est donc nécessaire pour les chercheurs, les entreprises et les institutions de s’interroger sur les implications managériales et sociétales de ces transformations.

    • Comment la digitalisation peut-elle renouveler les pratiques logistiques et la gestion des supply chains ?
    • Quelles sont les conséquences en termes d’organisation et de localisation de la production ? Comment les métiers de la logistique et de la gestion de la supply chain vont-ils évoluer ?
    • Comment s’assurer que tous les partenaires d’une supply chain soient prêts à s’engager dans ces transformations ? Quelles conséquences inter-organisationnelles en termes de collaboration, d’intégration, de partage de connaissances l’adoption de ces nouvelles technologies entraine-t-elle ? Comment évoluent les rôles des différents partenaires et qui orchestre cette évolution ?
    • La supply chain 4.0 permet-elle des pratiques plus durables ? En quoi le recyclage est-il facilité ? Comment l’empreinte écologique d’un produit peut-elle diminuer ? Quels modes de transport adopter ?
    • Comment accompagner et orienter légalement ces transformations ? Quelles infrastructures est-il nécessaire de développer ? Comment s’assurer de la sécurité des données dans la supply chain 4.0 ?

    Voici quelques-unes des interrogations (non exhaustives) auxquelles cet appel à contributions tente d’apporter une réponse.

    Les propositions sont courtes (entre 1000 et 2000 mots, voir le guide des auteurs). Les articles seront publiés après validation au fil de l’eau. L’ensemble des formats de réponses ci-dessous sont acceptés :

    Modification de la deadline : repoussée au 3 mai 2021

    Les propositions peuvent également être déposées sous la forme d’une vidéo (jpeg ou mp4) d’une durée de 3 à 4 minutes (maximum) qui présente l’étude et ses résultats. La présentation peut être faite face caméra ou via un logiciel d’animation (Animaker, Powtoon, etc.).

    La publication de ce numéro est coordonnée par Fabienne Garcia, rédactrice en chef adjointe de la revue scientifique Management & Data Science.

    Bibliographie

    Garay-Rondero C.L., Martinez-Flores J.L., Smith N.R., Caballero Morales S.O., Aldrette-Malacara A. (2019). « Digital supply chain model in Industry 4.0 », Journal of Manufacturing Technology Management, 31, n° 5, p. 887‑933.

    Guenfoudi M., Toumi I., Haouat Y. (2020). « La logistique 4.0 : une réalité », Revue  du  contrôle,  de  la comptabilité et de l’audit, 4, n° 2, p. 732‑749.

    Hofmann E., Sternberg H., Chen H., Pflaum A., Prockl G. (2019). « Supply chain management and Industry 4.0: conducting research in the digital age », International Journal of Physical Distribution & Logistics Management, 49, n° 10, p. 945‑955.

    Ruel S., Viale L., Zouari D. (2020). « Résilience de la supply chain : digitaliser n’est pas qu’une question de technologie », The Conversation.

  • Évaluation globale
    (Pas d'évaluation)

    (Il n'y a pas encore d'évaluation.)

    (Il n'y a pas encore de commentaire.)

    • Aucune ressource disponible.
    © 2022 - Management & Data Science. All rights reserved.