Citer
Imprimer
Partager

Semaine de la créativité et de l’innovation 2020

  • Résumé
    Du 02 au 06 novembre 2020, les 500 étudiants de Master 1 de l’Institut Mines-Télécom Business School et de l’Institut Polytechnique de Paris participent à un programme pédagogique majeur de leur scolarité : la Semaine de la Créativité et de l’Innovation organisée par Jean-Jacques NARDINI (Maitre de Conférences à l’Institut Mines-Telecom Business School) et le support d’Upper-Link expert dans la transition digitale des entreprises pour sa vision de  la transformation numérique et de son impact sur les industries.
    Citation : Management & Data Science. (Mai 2020). Semaine de la créativité et de l’innovation 2020. Management et Datascience, 4(4). https://management-datascience.org/articles/13465/.
    L'auteur : 
    • Management & Data Science
      - (Pas d'affiliation)
    Copyright : © 2020 l'auteur. Publication sous licence Creative Commons CC BY-ND.
    Liens d'intérêts : 
    Financement : 
    Texte complet

    Le rendez-vous fédère depuis plus de cinq ans les étudiants managers en 2e année du Programme Grande Ecole, les étudiants ingénieurs en 2e année de cursus, des professionnels, des designers et des artistes du numérique.

    L’industrie française est en train de se transformer et c’est une véritable révolution ou renaissance selon les avis qui va s’offrir à nous. Tendance renforcée par la crise sanitaire actuelle qui en est un incroyable accélérateur en nous mettant brutalement face à nos fragilités économiques ou sociétales.

    Nos étudiants en seront les acteurs et non pas uniquement les spectateurs.

    Connaissance et créativité sont deux ressources que nous allons favoriser tout au long de cette semaine, au travers des trois thématiques.

    Chacune de ces thématiques sera ouverte par des conférences plénières portées par un (des) expert(s) reconnu(s) :

    • Le transhumanisme ou l’homme augmenté par Alain GRAESEL
    • La renaissance industrielle et/ou l’industrie du futur par Olivier LLUANSI, Gilles BOUCHARD et Guillaume BASSET
    • Les technologies porteuses d’un impact sociétal fort comme les nouvelles formes d’Internet (brainternet) et leur contrôle (cybercriminalité et cybersécurité) pas Alain BAUER, Sebastien JARDIN, Olivier HESS, Philippe TROUCHAUD et Etienne CAPGRAS

    Quatre cent cinquante étudiants managers et ingénieurs travailleront en équipes mixtes de 7 personnes, pendant une semaine, avec un but : présenter devant un jury un concept créatif à travers une vidéo de 2 minutes, un prototype, un poster visuel, une page décrivant le projet, et un broadway pitch sous format théâtral. Cette semaine est dédiée à̀ l’apprentissage des techniques de créativité́ et au management de l’innovation. Elle s’organise sous la forme de conférences, de workshops, de masterclasses thématiques, de témoignages, de rencontres avec des professionnels, des artistes du numérique et de travail en atelier sur les projets.

    Etre dans la position de ceux qui vont dessiner les contours de notre société

    Les étudiants devront répondre aux grandes questions auxquelles nous devons trouver réponse quasi immédiatement sans se donner de contraintes de faisabilité, ou bien céder à des croyances fondées ou infondées. Les cartes sont entre leurs mains ; que faire de l’accélération de la technologie qui nous amène à une vitesse fulgurante à l’homme augmenté, un exosquelette à la mode Marvel ou bien connecter un cerveau à l’Internet ? Dans quelles conditions, avec quelles barrières, avec quelle communication. Quelles sont les industries qui porteront ces innovations ? dans quelles structures ? dans quel périmètre (local, régional, national, mondial voir au delà) .

    Pourquoi associer transhumanisme et renaissance de l’industrie dans la semaine de la Créativité et Innovation ?

    L’ouvrage “Vers la renaissance industrielle” (Anaïs VOY-GILLIS et Olivier LLUANSI, éditions Marie B, 2020) a été rédigé peu avant la crise, présente une analyse et des réponses pertinentes face aux impact du Covid-19 et le choc qu’elle a provoqué. Elle amène avec une violence inouïe à prendre conscience de notre profonde désindustrialisation et de notre dépendance industrielle à l’égard de l’Asie, en particulier de la Chine. La priorité à l’industrie, dans un pays comme la France, s’impose comme une nécessité et en particulier dans ce contexte. C’est sur ce sujet qu’Anaïs Voy-Gillis et Olivier Lluansi ont consacré leur publication « Vers la Renaissance Industrielle"

    Sur la base de ce constat nous pouvons penser que ce sont donc les technologies émergentes ; biotechnologies, intelligence artificielle ou encore neurosciences qui développeront de nouveaux marchés. De plus il est probable que dans vingt ou trente ans, toutes ces nouvelles technologies dont nous parlons seront accessibles partout car elles seront extrêmement peu chères et concerneront toutes industries et par extension tous les consommateurs.

    Toutes les innovations radicales s’accompagnent d’un nouveau business model et/ou d’un nouveau mode de communication

    C’est pour répondre à cette dualité que la semaine de la créativité et de l’innovation fait appel à des spécialistes de la communication. Des ateliers sont organisés à cet effet , et en particulier un qui a pour objet d’expliquer quelles sont les méthodes utilisées pour imaginer et créer de nouvelles typologies de consommateur. Imaginer un marché c’est également imaginer un client. Comme le dit Agathe DUMAS (senior strategic planer) trouver l’image fictive que l’on donne à un client idéal. Ce qui signifie, dixit Romain ZERBIB, pour les étudiants imaginer les mécanismes de diffusion et d’adoption de ces nouvelles possibilités

    Offrir une ouverture sur l’avenir pour le comprendre et non pas le subir

    Pour cette nouvelle édition de la semaine de la Créativité, le parti pris est de confronter des avis, des positions, des réflexions et les proposer aux étudiants pour qu’ils puissent construire par eux même leurs propres croyances. Ils devront à partir de celles-ci proposer les nouvelles bases de notre future économie ou société. Cela est possible en imaginant de nouvelles offres accompagnées de nouveaux business model, ou bien imaginer de nouvelles technologies et les moyens de se protéger ou de les favoriser (comment les fédérer au travers de nouvelles institutions, redéfinir les cadres légaux, juridiques, constitutionnels….) ou bien encore comment favoriser la renaissance de l’industrie tout en maintenant les structures actuelles ou pas du tout. Telles sont les questions auxquelles ils devront répondre en participant à la semaine de la Créativité et de l’Innovation hybridation des compétences, mixité des profils, dépassement de soi sont les moteurs de cette semaine où le faire ensemble est essentiel pour qui souhaite vivre pleinement le défi.

    La semaine de la créativité et de l’innovation place la cybercriminalité et cybersécurité au sein des préoccupations de la renaissance économique portée par les nouvelles technologies

    «Le prochain virus sera cyber » annonce Alain BAUER, et participant à la conférence. La créativité et l’innovation consiste également à imaginer les nouveaux outils qui nous protégerons.
    Il est vrai qu’il est souvent dit que le plus grand facteur de risque se trouve entre l’écran et la chaise. C’est souvent vrai mais c’est aussi très réducteur car la cybersécurité est bel et bien l’affaire de tous. Les meilleurs outils du monde, s’ils ne sont pas utilisés correctement n’auront que peu de valeur. C’est pourquoi il est utile de s’équiper des bons matériels mais également de mettre l’emphase sur la vulgarisation et la transmission à tous de cette culture cybersécurité vue aujourd’hui encore trop comme un monde d’experts à part. C’est la problématique que nous souhaitons confier aux étudiants qui participeront à la semaine de la créativité.

    L’organisation transversale de la semaine de la créativité et de l’innovation sous le signe de la diversité
    Une nouvelle édition placée sous le signe de la mutualisation et la diversité avec la création d’un Serious escape game sur le thème du Transhumanisme. Conçu spécialement pour cette semaine par IMT-BS et IMT Lille Douai, son objectif est de fédérer un groupe bienveillant pour faciliter le mode de travail collaboratif. Et les étudiants sont encadrés et conseillés en pair-à-pair par des élèves de 3e année qui suivent la majeure ID-DIM ¬- Inventivités Digitales : Designers, Ingénieurs, Managers, commune à Télécom SudParis, IMT-BS et ESAD de Reims. La notion de partage et d’ouverture est également très importante. L’association d’arts numérique Siana présentera pour l’occasion des œuvres et artistes numériques, comme autant de nouveaux univers à découvrir. L’exposition sera, comme les années précédentes, installée sur le campus des écoles, du 4 au 15 novembre. De courtes rétrospectives de travaux des artistes accompagnés par Siana seront présentées en image au sein de ce parcours contemplatif et immersif.

    (1) Le transhumanisme est une idéologie développée dans la Silicon Valley qui a pour but d’interfacer l’homme avec l’intelligence artificielle afin d’améliorer ses conditions de vie.

    Semaine de la créativité 

    Les Tables Rondes, Ateliers et Masterclass

    Tables Rondes :

    • La créativité culinaire : (mardi 03)
    • Les trublions d’aujourd’hui, auteurs et acteurs : Bertrand CONSTANT, Dominique FILHOL (mercredi 04)
    • Les industries créatives, une certaine idée de la France : Gilles BOUCHARD, Guillaume BASSET (jeudi 05)

    Ateliers : (lundi 02 et mardi 03 PM - 2 sessions)

    • Serious Escape Game Design Thinking au service de la créativité : Alexandra CAUCHARD, Iris PANISSIER
    • Initiation à la scénarisation théâtrale : Clément TISSOT, Lyndia LESAUVAGE
    • Programmation sans code : Steve Fopossy

    Master Class (mercredi 04 et jeudi 05 PM - 2 sessions par jour)

    • La vie d'Artiste : Bertrand CONSTANT , Anne CORTE
    • Marketing et Créativité, inventer de nouvelles méthodes de communication : Romain ZERBIB
    • Créer des consommateurs qui n'existent pas encore : Agathe DUMAS
    • Atelier d'écriture, créer une chanson de A à Z : Antoine VILLOUTREIX
    • Intelligence économique, analyse comparée ; Jérôme BONDU
    • Collective Singing Improvisation : Kay BOURGINE
    • Développer son potentiel créatif en élargissant sa conscience : Antony BRANCO LOPES, Miriam GABLIER
    • Déconstruction d'un sujet tabou : Dominique FILHOL
    • Risk Management et Intelligence économique : Loïc TRIBOT LA SPIERE (sous réserve)
  • Évaluation globale
    (Pas d'évaluation)

    (Il n'y a pas encore d'évaluation.)

    (Il n'y a pas encore de commentaire.)

    • Aucune ressource disponible.
    © 2022 - Management & Data Science. All rights reserved.