Quand la transformation digitale invite à cocréer


Auteur:


 

Si faire participer le client pour créer, développer ou améliorer une offre est loin d’être un sujet nouveau en marketing, de nouveaux challenges apparaissent avec l’outil digital. Les nouvelles formes d’échanges, de partage ou de discussion permettent en effet de nouvelles socialités fondées sur l’immédiateté de ces échanges et l’abondance de ces partages entre individus.

Cette foule est considérée comme une ressource durable par Zhenzhen Zhao qui redéfinit en ce sens la notion de crowdsourcing. Son article intitulé ‘Idea Crowdsourcing for Innovation: Fundamentals and Recommendations’ interroge sur la place du crowdsourcing dans le processus d’innovation. Elle propose plus spécifiquement un cadre d’analyse de la cocréation d’idées autour de 4 éléments clés : le phénomène d’empowerment et d’intelligence collective, les perspectives à considérer (e.g. crowdsourcing mobile ou commercial), les antécédents du crowdsourcing via la plateforme (rôle des utilisateurs, coopération) et ses conséquences (créations de connaissances, fidélité à la marque). Les enjeux à considérer la cocréation d’idées sont nombreux au regard des nouveaux supports technologiques et digitaux.

Parmi ces supports, les réseaux sociaux prennent une place centrale ainsi que le notent Maximilien N’Tary-Callafard et Nathalie Guichard dans leur article ‘Le rôle de l’influenceur via l’UGC’. Si le premier article s’intéressait précisément à la notion de ‘User Created Content’ (UCC), ce second article questionne une notion voisine, parfois similairement mobilisée le UGC (User Generated Content). Les auteurs étudient ainsi les effets des contenus générés via le réseau Instagram sur la perception des jeunes consommateurs. Plus spécifiquement, ils notent la place centrale de ce réseau au cours de l’étape de recherche d’informations par les jeunes hommes dans un contexte d’achat de chaussures de sport modernes (i.e. les sneakers). Il apparaît une relation plus effacée, moins intense de ces digitalnatives avec la communication traditionnelle, au profit des médias sociaux, ici Instagram. Les influenceurs  de mode deviennent alors centraux dans le processus de consommation. La ressemblance recherchée avec l’influenceur et l’homophilie sont des critères essentiels pour suivre les recommandations d’un influenceur. Un manque d’homophilie perçu avec cet influenceur a notamment des effets négatifs sur l’utilisation du produit. Ces deux articles abordent de façon originale le concept de cocréation au travers des contenus que permettent d’engendrer les outils et supports digitaux.

L’équipe de Management & Data Science vous souhaite une bonne lecture et un très bel été.

Lire le numéro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.