Image

Archives •  février 2021

Tous les articles, par date de publication

Éducation nationale et transformation numérique : les Labs du MEN.
24 février 2021

Éducation nationale et transformation numérique : les Labs du MEN.

Ces dernières décennies, notre société est confrontée à une transition culturelle intimement liée à la transition numérique. Ainsi les interactions, méthodes de travail et d’organisation sont bouleversées et demandent une adaptation sociétale notamment en termes éducatifs.

Le présent article aborde la notion de la transformation numérique du système éducatif public français par le biais de Labs internes (existants et ayant existés) au ministère de l’éducation nationale : le Lab 110 Bis et le Numérilab. Une analyse comparée des deux entités a permis de mettre en avant les mécanismes, freins et leviers de transformation de l’administration centrale et de ses services déconcentrés.  L’objectif étant d’établir des recommandations visant à faciliter les démarches de transformation du secteur public et éducatif.

Vers la fin des cours en présentiel et des campus ?
10 février 2021

Vers la fin des cours en présentiel et des campus ?

L’Assemblée Générale de la Conférence des Grande Ecole (CGE) du 26 janvier 2021 fut le lieu virtuel de nombreux débats autour des impacts de la COVID-19 sur les écoles membres et l’avenir de nos modèles éducatifs. Cette crise sanitaire sans précédent nous amène à nous interroger sur certains fondamentaux du modèle, notamment les enseignements majoritairement dispensés en face à face dans une salle de cours et le rôle de nos campus physiques.

Comment former les managers ? ITW avec Henry MINTZBERG
9 février 2021

Comment former les managers ? ITW avec Henry MINTZBERG

Le secteur de l’apprentissage, déjà soumis à de nombreuses transformations, subit une accélération sans précédent depuis la crise de la COVID-19. Universités et écoles de commerce sont soumises à un marché de plus en plus complexe qui impose une reconfiguration en profondeur de leur modèle et de leur contenu.

 

Management & Data Science a souhaité rencontrer les meilleurs experts – toutes disciplines confondues – afin qu’ils nous livrent leur regard sur la formation des managers.

 

Voici l’avis du professeur Henry MINTZBERG, universitaire canadien en sciences de gestion et auteur internationalement reconnu d’ouvrages de management.

L’intelligence artificielle : vers un bouleversement du droit ?
8 février 2021

L’intelligence artificielle : vers un bouleversement du droit ?

Le développement des applications de l’intelligence artificielle dans le monde du droit ne manque pas de susciter des interrogations sur l’avenir des professions juridiques, les manières de juger et les droits des citoyens.

Hackez la catastrophe !
8 février 2021

Hackez la catastrophe !

La revue Management & Datascience lance un appel à contributions pour hacker la crise du Covid via le pilotage par la donnée. Chercheurs, professionnels, experts… aidez-nous à organiser la métamorphose et penser la transformation digitale des entreprises.

Jusqu’où ira la plateformisation des entreprises ?
8 février 2021

Jusqu’où ira la plateformisation des entreprises ?

La revue scientifique Management & Datascience lance un appel à contributions au sujet de la plateformisation des modèles économiques. Chercheurs, professionnels, experts… aidez-nous à mieux comprendre cette dynamique complexe.

Big (et) Data dans toute sa complexité
8 février 2021

Big (et) Data dans toute sa complexité

Les définitions les plus connues du Big Data font une large place à ses caractéristiques d’ampleur ou aux capacités technologiques de stockage et traitement des données massives. Après être revenu sur ces deux dimensions, cette chronique en développe une troisième, peu traitée par la littérature en management : la complexité. Le Big Data ne fait alors plus forcément référence à des ensembles massifs de données mais à des combinaisons de données hétérogènes qui interagissent et se transforment de façon imprévisible. Cette perspective incite à abandonner toute pensée simplifiante pour appréhender pleinement le Big Data et embrasser les nouveaux défis qu’il soulève.

La « justice prédictive » à l’épreuve du contentieux de la discrimination
5 février 2021

La « justice prédictive » à l’épreuve du contentieux de la discrimination

L’algorithme est-il plus performant que l’Homme ? Les logiciels dénommés, avec un peu trop d’emphase, de « justice prédictive » permettent aux professionnels du droit d’effectuer une analyse et un traitement statistique des décisions de justice dans un contexte ou devant une juridiction donnée, de connaître le montant moyen alloué, etc. Ces informations peuvent par exemple servir un avocat dans le conseil prodigué à un client ou à un assureur pour évaluer le préjudice d’un assuré. Sans nul doute les applications de « justice prédictive » permettent de compulser et d’exploiter un très grand nombre de décisions de justice. Elles permettent en quelques secondes de donner une « photographie » raisonnée et ordonnée du contentieux sur toute la France, ce qui prendrait des années à un humain pour obtenir le même résultat.

Des modes algorithmiques d’analyse des décisions de justice, pour quoi faire ?
4 février 2021

Des modes algorithmiques d’analyse des décisions de justice, pour quoi faire ?

Le développement de l’offre commerciale d’outils d’aide à la décision à destination des professionnels du droit concerne notamment des outils parfois qualifiés, à tort, de justice « prédictive ». Ces dispositifs proposent de fournir des informations agrégées tirées d’une masse plus ou moins bien définie de décisions de justice rendues pas les juridictions du fond, essentiellement, du moins pour l’instant, des décisions d’appel.

Deux projets legaltechs développés par des avocats en Belgique
3 février 2021

Deux projets legaltechs développés par des avocats en Belgique

Depuis une quinzaine d’années, les avocats évoluent sur un marché des services juridiques de plus en plus concurrentiel, libéralisé et mondialisé (Bessy, 2015) et observent, avec inquiétude et excitation, l’émergence de nouvelles technologies juridiques : les legaltechs. Cette notion est souvent utilisée comme un nom au pluriel – les legaltechs – désignant aussi bien des plates-formes, des start-ups, des logiciels ou des applications. Nous proposons ici de l’employer comme un adjectif qualifiant certains projets visant à fournir des services juridiques en ligne via un traitement digitalisé. Un nombre croissant d’entrepreneurs développent et commercialisent diverses solutions numériques pour fournir des services juridiques en ligne censés être plus rapides, plus accessibles et moins chers (Dubois & Schoenaers, 2019). Parmi eux, plusieurs avocats ont développé des plateformes de mise en relation avec des professionnels du droit, des outils d’aide à la rédaction de documents juridiques, des moteurs de recherche documentaire, des systèmes de gestion de l’information, etc. Malgré ce foisonnement d’innovations, rares sont les études proposant une analyse empirique de tels projets (Kirat & Sweeney, 2019). Leur rareté pose question. Qui sont ces avocats entrepreneurs ? Comment conçoivent et développent-ils leurs projets ? Quels défis posent-ils à leur profession ?