Image
Parcourir les articles

Tous les articles

Tous les articles, par date de publication

Digital et évolution des mobilités spatiales
23 avril 2020

Digital et évolution des mobilités spatiales

 •  Recherche  •  Vol.4 N°3

Le manager intermédiaire sur site de production gère des équipes dispersées sur un périmètre délimité. Entre éloignement et proximité, entre visibilité et invisibilité, il doit quotidiennement gérer les spécificités de sa mobilité spatiale. Nous pensons notamment aux managers de site tels que les établissements de santé (production de soin), les usines (production industrielle) où les membres de l’équipe sont présents mais répartis physiquement sur site entre les étages et les bâtiments. En quoi l’usage des technologies digitales participe-t-il à l’évolution des mobilités spatiales de ces managers ? A partir d’une ethnographie de vingt-sept mois au sein d’un grand groupe industriel français et de trois de ses usines, nous apportons un éclairage sur la mobilité spatiale des managers intermédiaires sur site de production, entre mobilité réelle et virtuelle et entre semi-sédentarité et semi-nomadisme.

Covid-19 : Un challenge pour la communication de crise
21 avril 2020

Covid-19 : Un challenge pour la communication de crise

 •  Avis d'expert  •  Vol.4 N°2

Comment gérer sa communication de manière optimale en temps de crise ? Une telle question peut retrouver un regain d’intérêt tant pour les Etats que pour les organisations dans un contexte de grande incertitude comme celui que traverse le monde en ce moment avec le Covid-19. C’est l’occasion de faire un retour sur l’expérience d’un pays francophone du Sud, le Maroc en l’occurrence, pour en faire une lecture, moyennant quelques précautions. Car le parallélisme avec des catastrophes anciennes n’est pas permis, au vu du caractère violent et soudain de l’actuelle et il faut donc se garder de toute approche « solutionniste ».  En dépit des vertus dont elle peut être parée, la communication aide à la gestion de crise, mais ici plus que jamais n’a pas la capacité d’éviter les conséquences économiques, sociales et sanitaires, inédites par leur ampleur, de la pandémie.

Inversion du domaine de l’adoption : les technologies latentes
20 avril 2020

Inversion du domaine de l’adoption : les technologies latentes

 •  Recherche  •  Vol.4 N°2

Cet article appréhende le domaine de l’adoption des technologies de l’information. Il s’appuie sur le séquençage entre adoption primaire et adoption secondaire (Gallivan, 2001) puis il l’adapte à l’adoption individuelle et organisationnelle. A l’inverse des modèles traditionnels de l’adoption des outils de gestion, les technologies avec effets de réseau, dont l’utilité marginale s’accroit lorsque la base d’utilisateur augmente (messagerie, e-paiement, visioconférence, etc.), l’acceptation initiale par les utilisateurs est liée à la perception d’une masse critique d’usagers potentiels. Ces technologies sont appelées technologies latentes lorsqu’elles sont préinstallées ou aisément déployables. La crise sanitaire actuelle met notamment en lumière des succès rapides et massifs (WhatsApp, Teams, etc.). Elle impose de repenser et d’inverser les modèles d’adoption en proposant une séquence où les technologies latentes sont d’abord adoptées par les utilisateurs avant que l’organisation ne les intègre et valide ex post.

COVID19 – L’imaginaire de la virtualisation contre l’effondrisme ambiant
17 avril 2020

COVID19 – L’imaginaire de la virtualisation contre l’effondrisme ambiant

 •  Avis d'expert  •  Vol.4 N°2

Le Covid 19 pose des questions de régulation des relations sociales et professionnelles. Face à cette situation de crise, des discours effondristes émergent, annonçant la fin prochaine de la civilisation technicienne.  Contre cette mentalité négative,  on retrouve un imaginaire davantage utopique, faisant notamment la promotion de la technologie, et particulièrement du virtuel, pour permettre à la société de retisser du lien et de continuer à fonctionner malgré le Grand Confinement.

L’IA défie-t-elle le manager ? entretien avec Geoffrey MARTINACHE
15 avril 2020

L’IA défie-t-elle le manager ? entretien avec Geoffrey MARTINACHE

Jérémy Rifkin popularisait il y a maintenant presque une dizaine d’années le concept de « Troisième révolution industrielle » incarnée notamment par les technologies de la révolution digitale ayant investi la sphère publique mais aussi la sphère privée comme le blockchain, l’intelligence artificielle, l’utilisation presque normalisée de la data ou la réalité virtuelle. Leur utilisation fait couler beaucoup d’encre autour des peurs d’automatisation, d’emploi, d’accroissement des inégalités, d’ubérisation, de flexibilité…Le digital a permis de créer de nouveaux modèles économiques questionnant par là même les modèles classiques. Sommes-nous prêts à nous plonger dans cette nouvelle ère économique ?

La disruption à l’université est-elle possible ?
15 avril 2020

La disruption à l’université est-elle possible ?

Le développement des nouvelles technologies modifie irrémédiablement le schéma de l’enseignement supérieur établi depuis le XIXème où une seule personne parle autoritairement et sans dialogue possible à un groupe. Aujourd’hui, les outils digitaux permettent de diffuser le savoir au-delà des frontières imposées par le temps et l’espace. L’impact de cette révolution n’a pas encore fait l’objet de toutes les attentions de la part des professionnels de l’enseignement supérieur.

Quelles compétences dans nos usines demain ?
15 avril 2020

Quelles compétences dans nos usines demain ?

 •  Recherche  •  Vol.4 N°3

Cette recherche s’inscrit dans une série de travaux interrogeant les effets de la digitalisation sur les métiers de l’industrie. Plus précisément, notre article propose de faire un focus sur un métier particulier, celui d’opérateur sur machine, et de regarder dans quelle mesure l’automatisation accrue des processus industriels redéfinit les compétences nécessaires au travail sur machine. En s’appuyant sur une étude qualitative menée au sein d’une grande entreprise industrielle, nous montrons que l’automatisation induit plusieurs changements qui posent question quant aux compétences actuelles et à venir des opérateurs sur machine à savoir, l’évolution de la relation homme-machine, la polarisation des compétences attendues et le renouvellement des pratiques de gestion des compétences.

Comment anticiper le turnover des collaborateurs ?
15 avril 2020

Comment anticiper le turnover des collaborateurs ?

 •  Application  •  Vol.4 N°3

Nous présentons les résultats d’une étude réalisée dans le cadre du data challenge “analyser le turnover des collaborateurs d’une entreprise” organisé par Management & Datascience en avril 2020. Le défi consistait à identifier les caractéristiques des populations de salariés qui vont rester ou quitter l’entreprise « Xcorp » puis de proposer des stratégies de rétention. Nous montrons l’intérêt de la solution de machine learning BigML et l’application de l’algorithme de classification RandomForest pour résoudre des problèmes de gestion des ressources humaines.

Covid-19 : Il faut repenser le rôle des revues scientifiques en management !
12 avril 2020

Covid-19 : Il faut repenser le rôle des revues scientifiques en management !

La crise inédite du COVID 19 agit à la fois comme un effet loupe et un accélérateur de particules. Les revues académiques, traditionnellement taxées de journaux “hors sol”, sont plus que jamais remises en cause. Alors que les revues médicales apportent leur contribution à la résolution du problème épidémique, les revues en sciences de gestion ne se montrent pas aussi efficaces pour résoudre les enjeux brûlants que vivent actuellement les entreprises (décroissance, pénuries, transformation digitale, etc.). Si les revues en sciences de gestion ne constituent pas des interlocuteurs aussi légitimes, au sujet du management, que les revues médicales en matière sanitaire, alors à quoi pourraient-elles bien servir ?

Débat sur le déconfinement: ne pas négliger les implications du bullwhip effect
8 avril 2020

Débat sur le déconfinement: ne pas négliger les implications du bullwhip effect

Alors que la moitié de l’Humanité a connu, pour la première fois de son Histoire, le confinement sur le lieu de résidence pour faire face à une dramatique pandémie, la question du déconfinement va se poser avec gravité une fois la crise sanitaire passée. Le rebond attendu de la consommation qui résultera d’une population à nouveau libérée de toute entrave à la mobilité risque de déstabiliser en profondeur le fonctionnement des chaînes logistiques. Pour en saisir les enjeux, la référence au bullwhip effect apparaît particulièrement pertinente. Elle souligne combien un déconfinement massif et généralisé pourrait avoir des conséquences économiques majeures.